créer_structure_handicapés

Pour créer une école alternative, il faut suivre différentes étapes.

Nous vous livrons ici les conseils et astuces pour vous aider dans votre projet.

En France comme ailleurs, l’éducation alternative a le vent en poupe. Vous devez mettre en œuvre certaines démarches. Il faut également prendre en compte différents paramètres correspondant à la législation française.

Afin de mener à bien votre projet, pensez aussi à son financement. Nous vous indiquons ici les étapes à suivre pour monter une école privée.

Quelle différence avec une école publique ?

Entre une école alternative et une école publique, on remarque de nombreuses différences :

L’approche des enseignants est bien sûr la première différence notable. Une école alternative se différencie surtout par le fonctionnement du système éducatif. En effet, dans la majorité des établissements scolaires classiques, tous les élèves reçoivent le même enseignement. Mais au sein d’une école alternative, le système s’adapte aux besoins de l’enfant.

Le but des écoles alternatives est donc de respecter le rythme de l’enfant. On fait sentir aux élèves qu’ils sont en contrôle. En plus, l’école alternative met en place une organisation qui les incite à s’exprimer pour avoir une meilleure image d’eux-mêmes.

En outre, à part la transmission des connaissances théoriques, on vise surtout à développer la créativité et la personnalité de l’enfant en utilisant ses cinq sens. Les enfants développeront de cette manière leur capacité d’indépendance et d’autonomie.

Dans les écoles alternatives, chaque enfant dispose d’un matériel spécifique. Effectivement, dans les écoles publiques, l’utilisation d’un équipement pédagogique est limitée.

Dans une école alternative, les enfants sont dans des classes coopératives. Là, les enseignants donnent une place de choix aux activités manuelles, culturelles, sportives et artistiques. Il y a donc un équilibre entre le travail manuel et le travail intellectuel. En effet, les activités ludiques sont insuffisantes dans les écoles publiques et les élèves doivent suivre les règles imposées par l’école. Alors qu’avec la pédagogie alternative, les enfants profitent d’une grande liberté.

Le coût d’une année scolaire différencie également une école alternative d’une école publique. Cette dernière est en général accessible gratuitement à Paris, en France ou dans d’autres pays. En revanche, pour étudier dans une école alternative, les frais de scolarité sont plus importants.

Qu’est-ce qu’une école alternative ?

Une école alternative est une école non subventionnée par l’État.

Effectivement, elle ne propose pas la même vision qu’une école traditionnelle et ne suit donc pas le programme de l’Éducation nationale.

Elle a sa propre méthode d’enseignement et appréhende l’éducation différemment.

Il y a de nombreuses méthodes alternatives, mais elles ont toutes le même but : l’instruction et l’épanouissement des enfants.

Les démarches pour ouvrir une école alternative

Pour créer son école, il faut respecter les démarches suivantes :

Il faut définir avant tout le type d’établissement qu’on veut monter. Effectivement, il y a un établissement scolaire :
- Confessionnel ou non ;
- Avec un externat ou un internat ;
- Qui propose une pédagogie classique ou nouvelle.
Il faut s’intéresser par la suite aux personnes qui pourront adhérer à votre projet d’école alternative, comme les institutionnels ou les parents d’élèves.
Avant de créer un lieu d’éducation alternatif, la réalisation d’une étude de marché est primordiale afin de définir la viabilité du projet. Cela vous permettra de connaître combien de parents s’intéressent à votre proposition. Cette étape permet aussi de connaître leurs besoins. Vous devez juste pour cela faire une liste de questions. Partagez-la ensuite à votre public cible.
Il est également nécessaire de recourir à la publicité, vu que c’est un projet non connu du grand public. Pour promouvoir votre futur établissement scolaire auprès des particuliers, cette étape est incontournable. Quand vous avez établi un persona cible, différentes solutions s’offrent à vous, et ce à un tarif abordable.

Il faut également élaborer un business plan ou plan d’affaires. Cette étape permet de définir les moyens financiers nécessaires afin d’atteindre les objectifs. Vous pourrez ainsi déterminer le mode de financement adapté à la création et au fonctionnement de votre future école.

Pour créer son école alternative, il faut un local et du matériel correspondant à la tranche d’âge des enfants qui vont y étudier. Vous devez aussi vous soumettre aux différentes normes, que ce soit en termes d’accessibilité ou de sécurité. Avant de vous octroyer une autorisation d’ouverture, les autorités compétentes vérifient minutieusement ces aspects. Concernant les matériels, vous pouvez réduire vos dépenses en achetant ou en récupérant des fournitures d’occasion.
Il faut aussi connaître comment vous allez financer votre futur établissement scolaire afin de mener à bien ces diverses étapes.

Comment financer votre projet de création d’une école alternative ?

Quand vous avez terminé de lister vos besoins pour monter une école alternative privée, définissez la solution pour les financer.

Prêt bancaire ou apport personnel

Vous pouvez financer votre projet avec votre apport personnel. Si vous avez à votre disposition une somme conséquente, vous pouvez envisager cette solution.

Mais recourir à un prêt bancaire est également possible.

Pour que votre banque vous accorde un crédit, présentez un dossier solide et convaincant.

Les dons

Afin de payer les dépenses de fonctionnement d’une école alternative, les dons sont également efficaces. Pour cela, vous pouvez faire appel aux entreprises ou aux particuliers.

Utilisez des supports de communication professionnels et attrayants pour convaincre d’éventuels donateurs.

À noter que les dons sont déductibles de l’impôt sur les sociétés pour les entreprises et de l’impôt sur le revenu pour les particuliers.

Mettez en place une page en ligne dédiée à la collecte de dons pour compléter votre dossier de présentation. Cela permettra de mettre en œuvre une campagne de crowdfunding.

Les business Angels

En termes de financement, on peut aussi faire appel aux « business Angels » ou anges des affaires pour créer son école.

En effet, un business angel est une personne physique aidant bénévolement un entrepreneur ou une jeune entreprise à se développer ou à se lancer.

Et ici donc, il peut aider les créateurs d’école.

Il peut aussi mettre à profit de la jeune entreprise son réseau, ses compétences, ou son expérience.

Les formalités juridiques et administratives

Pour la création et l’ouverture d’un établissement scolaire hors contrat avec l’État, il faut se soumettre aux différentes conditions spécifiques selon la loi française.

Voici les conditions pour pouvoir monter une école alternative hors contrat :

  • Avoir un casier judiciaire vierge ;
  • Avoir la nationalité française ou être originaire d’un pays membre de l’Union Européenne (UE) ;
  • Avoir 21 ans et plus.
En termes de qualifications pédagogiques, il faut que vous ayez fait 2 années d’étude après l’obtention du diplôme de baccalauréat. Et selon la loi, il est obligatoire d’avoir exercé en tant que surveillant, enseignant ou directeurs au sein d’une école privée, publique ou d’une université pendant au moins 5 ans.